oct. 5 2016

Un sympathique article consacré à l'actualité de la recherche en dialectologie...

oct. 2 2016

Retrouvez ici la vidéo de l'interview de Pascale Erhart, nouvelle directrice du...

Accueil
Vous êtes ici :  Accueil   >   Recherche   >   Projet ANR FLARS 2012-2015

Projet ANR FLARS 2012-2015

Les effets de la frontière politique sur la situation linguistique de la région du Rhin supérieur (Alsace / Pays de Bade)

Le Rhin est, à présent, une frontière ouverte entre la France et l’Allemagne qui, dans une Europe des régions et, plus particulièrement, dans le Rhin supérieur, conduit à l’heure actuelle à de très nombreuses coopérations politiques, économiques, et culturelles.

Pourtant, actuellement, les situations linguistiques de l’Alsace et du Bade-Wurtemberg limitrophe révèlent, non pas des convergences, mais des différences qui vont en s’accentuant.

Malgré la proximité historique des dialectes alémaniques parlés de part et d’autre du Rhin, la frontière politique se transforme progressivement en frontière linguistique. Le projet de coopération franco-allemand a, en conséquence, pour visée de mettre au jour l’émergence progressive de cette frontière linguistique en l’abordant de trois points de vue complémentaires :

(a) à partir de la mise en contraste des variétés dialectales alémaniques parlés de part et d’autre du Rhin et des points de rupture qui marquent de plus en plus le continuum linguistique historique,

(b) à partir de la mise en œuvre des répertoires linguistiques, qui en raison du statut du français et de son influence sur les parlers alsaciens, mais aussi sous l’effet de la régionalisation grandissante des dialectes et de la formation de variétés régionales de l’allemand standard et, pour partie, du français, présentent des écarts de plus en plus significatifs,

(c) à partir des divergences que révèlent les idéologies linguistiques et les perceptions des locuteurs (représentations sociolinguistiques), qui sont susceptibles de renforcer les difficultés communicationnelles entre les locuteurs dialectophones alsaciens et badois.

La possibilité de se rapporter à des travaux existants, plus anciens et parfaitement documentés, sur les caractéristiques structurelles et géolinguistiques des dialectes du Rhin supérieur permet d’évaluer, de manière exemplaire, les incidences de la transformation d’une frontière politique en frontière linguistique sur une période qui englobe le XXe et le XXIe siècle.

Au-delà des enjeux scientifiques, les résultats issus de cette recherche acquièrent toute leur pertinence dans le contexte de la construction d’une « Europe des régions » et de la création récente (Conférence du Rhin supérieur) d’une « Région Métropolitaine européenne trinationale du Rhin supérieur ».

En effet, la mise en œuvre d’une recherche de terrain commune vient pallier, de manière innovante, les insuffisances d’études par trop compartimentées (sur l’Alsace, d’une part, sur le Bade-Wurtemberg, d’autre part), qui ne permettent pas de mesurer les évolutions de la situation (socio)linguistique dans l’espace du Rhin supérieur.

Cette coopération est née de l’étroite collaboration entre deux structures de recherche qui, chacune dans sa perspective propre (française et allemande), se sont intéressées depuis de longues années à la situation sociolinguistique du Rhin supérieur. Il s’agit, d’une part, du Centre de recherche sur la variation linguistique dans le Bade-Wurtemberg (Forschungsstelle « Sprachvariation in Baden-Württemberg ») de l’Université de Fribourg en Brisgau, d’autre part du Département de Dialectologie alsacienne et mosellane de l’Université de Strasbourg.

Ce projet doit conduire, pour la première fois dans l’histoire de ces deux structures, à une collaboration institutionnalisée : elle se traduit concrètement par une collecte de données à partir d’un questionnaire élaboré en commun, par une élaboration commune des objectifs, des cadres épistémologique et méthodologique du projet et finalement de l’analyse des données.

L'Unistra en parle

Focus sur le projet ANR FLARS sur le site de l'Université, dans l'actualité de la recherche:

http://www.recherche.unistra.fr/index.php?id=25466